DROIT DEPONSE DE KIRKOR AJDERHANYAN Rubrique

SEVRES : LE VRAI DU FAUX, DROIT DE REPONSE EN FORME DE LETTRE OUVERTE


En dépit du caractère insultant de certains passages, de sa longueur excessive par rapport au texte auquel il répond, de la référence à des tiers non cités dans l’article initial, toutes raisons qui justifient un refus de publication au titre de l’article 13 de la loi du 13 juillet 1881 sur la liberté de la presse, nous publions ci-dessous le droit de réponse que réclame M. Kirkor AJDERHANYAN, après la diffusion de deux articles diffusés sur armenews le 25 juillet et le 13 août relatifs à l’affaire de Sèvres.
La rédaction n’a pas voulu priver ses lecteurs d’un texte qui peut les éclairer sur l’approche de certains protagonistes de ce sujet, tout en regrettant les propos injurieux qui inaugurent cet article, lesquels font néanmoins partie de l’information à laquelle ont droit nos lecteurs. A eux de juger.

Sèvres n’est pas à vendre ! Ce droit de réponse concerne les deux articles publiés plusieurs jours sur Nouvelle d’Arménie ; « Scandale Immobilier au Collège Samuel Moorat » et « Affaire de Sèvres : Fiat lux ! » en dates du 25 juillet et 13 août 2019 signés Fanny Agopian. Je m’appelle Kirkor AJDERHANYAN et par ce droit de réponse souhaite tordre le cou à cette accumulation de mensonges ridicules et déformations abjectes, proférés par une soi-disant élite communautaire notamment parisienne , médiatique, politique et occulte, avide de pouvoir, idéologue, maitresse de vérités, accablée par sa docte incompétence et qui fait (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.