INTERNATIONAL Rubrique

Le Premier ministre a participé à la séance du Conseil des chefs d’État de la CEI


Le Premier ministre Nikol Pashinyan, qui est en visite de travail à Ashgabat (Turkménistan), a participé vendredi à la séance ordinaire du Conseil des chefs d’État des pays de la CEI.

La séance du Conseil des chefs d’État de la CEI s’est tenue dans un format restreint a été suivie d’une réunion dans un format élargi, où le Premier ministre Nikol Pashinyan a prononcé un discours :

« Monsieur le Président,

Chefs d’Etat et de délégation,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais commencer mon discours en exprimant mes remerciements à Cher Gurbanguly Berdimuhamedow et à tous nos collègues turkmènes pour l’excellente organisation de notre séance et pour la chaleur et l’enthousiasme avec lesquels nous avons été accueillis ici. Je dois dire que je suis très impressionné par Ashgabat, ou je suis pour la première fois dans cette ville, avec son architecture magnifique et son image moderne.

Je voudrais également exprimer ma gratitude pour le travail accompli par le Turkménistan dans le cadre de sa présidence au sein de la Communauté d’États Indépendants pour le développement de la CEI. Votre travail productif est reflété dans les questions inscrites à l’ordre du jour de notre coopération.

À propos des questions soulevées au cours de la discussion de ce jour, je voudrais noter ce qui suit : Nous saluons la Déclaration sur la coopération économique stratégique et soutenons toutes les initiatives visant à renforcer la coopération économique entre les pays de la CEI et à développer les processus d’intégration. Le document définit les objectifs stratégiques de la coopération, qui, selon nous, nécessiteront un travail cohérent et coordonné aux formats tant multilatéral que bilatéral.

Nous soutenons la signature de la Convention sur le transfert de l’exécution des peines sans lien avec l’emprisonnement. Je pense que la Convention contribuera en particulier à développer notre coopération en vue de généraliser le recours à des peines de substitution pour les crimes commis.

Parmi les questions inscrites à notre ordre du jour, je voudrais souligner le message commun du 75e anniversaire de la victoire du peuple soviétique dans la Grande Guerre Patriotique, adressé aux peuples de nos pays et à la communauté internationale. Nous considérons qu’il est important de sensibiliser activement les jeunes de nos pays et de l’étranger au rôle crucial que nos peuples ont joué dans la victoire contre le fascisme.

Près de 300 000 hommes et femmes d’origine arménienne ont été tués dans cette guerre. Notre peuple a non seulement combattu dans l’armée soviétique, mais a également pris une part active au mouvement de résistance dans les pays occupés par les fascistes. A propos, l’un des leaders du mouvement de résistance français, Missak Manouchian, était arménien.

Nous soutenons toute mesure constructive visant à couvrir de manière objective les événements historiques de ces années et nous opposons à leurs tentatives d’interprétation subjective.

Malheureusement, nous avons vu de telles tentatives dans les mots d’Ilham Aliyev. En entendant ses remarques sur Garéguine Njdeh, à vrai dire, je me suis souvenu du film soviétique « La Prisonnière du Caucase » : Lorsqu’ils parlent des ruines d’un ancien château, et le héros demande, est-ce que c’est aussi moi, qui a détruit cette église ? Les paroles d’Ilham Aliyev donnent l’impression que Hitler a joué un rôle secondaire dans la guerre et que le chef du mouvement nazi était Garéguine Njdeh. Et la réalité est que Garéguine Njdeh a lutté contre l’occupation turque de l’Arménie, contre le génocide arménien organisé par les Turcs, et la réalité est que Garéguine Njdeh avec de nombreux officiers russes en 1918, a dirigé une partie très importante du front pendant la guerre arméno-turque.

Et je tiens à souligner encore une fois qu’il est vraiment important pour nous de connaître l’évaluation objective de l’histoire. On dit que Garéguine Njdeh est mort dans la Prison de Vladimir. De nombreuses personnalités soviétiques sont mortes dans la Prison de Vladimir, Alexandre Soljenitsyne était dans le Goulag et tous ceux qui ont été condamnés en 1937-1950 les considérons-nous comme des ennemis du peuple ?

Et je trouve rugueux d’utiliser ce format pour déformer l’histoire, pour mettre un peu de tension dans l’atmosphère de cette session assez importante.

Je voudrais souligner qu’en Arménie également, notre gouvernement accorde une attention particulière aux anciens combattants. Il y a quelques mois, nous avons doublé les avantages sociaux pour tous les anciens combattants de la Grande Guerre patriotique. Je pense que c’est une décision très importante.

En achevant ma parole, chers collègues, je voudrais remercier les dirigeants turkmènes pour la réussite de leur présidence et espérer que les efforts communs visant à améliorer et à renforcer la coopération multilatérale au sein de la CEI seront poursuivis.

Je voudrais également réaffirmer que l’Arménie est disposée à soutenir autant que possible ses homologues ouzbeks pendant la présidence de l’Ouzbékistan au sein de la CEI en 2020.

Merci pour votre attention. »

Les questions liées à la coopération dans le cadre de la CEI ont été discutées lors de la réunion. La Déclaration sur la coopération économique stratégique des États membres de la CEI a été adoptée. Un certain nombre de documents ont été signés à l’occasion du 75e anniversaire de la victoire du peuple soviétique dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945, le message commun des dirigeants de la CEI aux peuples de la CEI et à la communauté internationale, la Convention sur le transfert des peines sans lien avec l’emprisonnement, le du programme 2020-2022 de lutte contre le terrorisme et d’autres manifestations de l’extrémisme, ainsi qu’une déclaration commune des États membres de la CEI visant à appuyer les mesures concrètes prises pour prévenir la course aux armements dans l’espace.

Lors de la séance, il a été décidé de transférer la présidence de la CEI en 2020 à la République d’Ouzbékistan et de tenir la prochaine séance du Conseil des chefs d’État de la CEI en Ouzbékistan.

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a également assisté à une réception officielle organisée au nom du Président du Turkménistan, Gurbanguly Berdimuhamedow.

par Stéphane le samedi 12 octobre 2019
© armenews.com 2019