LAGLE DU JEU Rubrique

France-Arménie : l’amitié au tribunal


A ce stade l’affaire n’a pas eu l’honneur des grands titres de la presse française. Mais elle fait la « une » de celle d’Arménie. Et les Arméniens en sont extrêmement blessés, qui vivent cet événement comme une offense : les 29 mai et 11 juin dernier, les tribunaux administratifs de Cercy-Pontoise et de Grenoble ont en effet annulé, sur plaintes de deux préfets, les chartes d’amitié signées entre Arnouville, Valence, Bourg-lès-Valence, Bourg-de-Péage et le département de la Drôme avec des communes arméniennes du Haut-Karabagh (Artsakh en arménien). Le délit d’amitié au tribunal, voilà en effet qui n’est pas banal (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.